On aime l’UX, et tout le monde devrait!

Par |2019-01-18T17:09:08+02:0004 janvier 2019|UX Design|

Hello!

L’UX c’est bien.

Merci, n’hésitez pas à partager!

Humour humour…

Plus sérieusement, combien d’entre nous sommes allé sur un site, une app, ou même dans un magasin, et dont l’expérience était… Mitigée ?
J’ai une idée de la réponse: BEAUCOUP!

En gros, l’UX est un petit diminutif pour User Experience. Oui, ça fait plus classe de mettre un “X” pour “EX”, comme dans la phrase : “ J’ai gagné 1500 points d’XP! “

L’UX est partout : du parfum d’un magasin en passant par le son du clignotant de la dernière Bugatti, pour attérir sur une app, où l’on réussira à atteindre le menu en faisant un swipe, plutôt qu’en se tordant le poignet à essayer d’étendre son pouce, pour aller appuyer tout en haut à gauche de l’écran de son smartphone énorme.

Pourquoi est-ce si important?

Imaginez, vous arrivez sur un site, disons une boutique en ligne, et là d’un coup… C’est l’agression! Des pop-ups dans tous les sens, un texte illisible, des couleurs qui vous saute directement dans le fond de la boîte crânienne… Vous faites quoi? Bingo! Vous partez!

Pardon? Ah c’est votre site…?

J’aime beaucoup prendre l’exemple d’un magasin physique, vu que j’ai pas mal d’expérience dans ce domaine justement : si vous ne prenez pas soin des personnes qui viennent dans votre magasin, elles partent, et iront voir la boutique d’à côté.

Tout ce qui peut faire qu’un utilisateur n’a pas une expérience positive comme des infos introuvables, un site qui s’affiche mal sur mobile, ou un processus de vente ou d’inscription trop compliqué, sont à corrigés.

Et ça, c’est valable autant pour le web et les apps, que pour l’accueil et la prise en charge IRL (in real life) !

Si je devais résumer en 2 points ce qu’une bonne UX apporte :

  • Éviter que les utilisateurs ne quittent prématurément le site ou l’application
  • Augmenter les taux de conversion (Et oui, si ils vont jusqu’au bout du processus d’achat ou d’inscription sans se perdre et rage quit, c’est mieux!)

Par extension : plus de vente, plus de fidélité, plus d’audience (newsletter) etc…

Je suis sûr d’avoir une UX nick-el!

Yes. Admettons. Comment vous le savez?

Est-ce que ce n’est vraiment pas possible d’améliorer encore ça?

Prenons l’exemple d’Amazon : En terme de design ou de recherche graphique, c’est franchement pas mon préféré, par contre en terme d’UX, il est dans mon top 3. J’arrive encore à me surprendre de la facilité que j’ai eu à commander, et à chaque fois j’ai cette même réaction : “ Wow… C’était trop facile…”

Du coup, Amazon est devenu une sorte de réflexe.

Au delà de l’acte d’achat, on peut parler de clarté de message. Si on jette un oeil à Alan (mutuelle startup), on navigue facilement et on accède tout de suite aux informations que l’on souhaite. C’est hyper bien construit!

Essayez chez une mutuelle “traditionnelle” d’avoir autant d’info en si peu de temps…
Toute ces petites choses cumulées, ça converti, ça fidélise, et ça donne confiance!

Les bases de l’UX sur le web et mobile

L’UX est un ensemble. Il ne s’agit pas seulement d’avoir un menu clair et une barre de recherche que l’on distingue facilement.

Déjà la première chose est un affichage optimal, peu importe le support : ordinateur, smartphone, et pourquoi pas smartwatch. Il faut savoir que plus de 50% des personnes qui naviguent, le font depuis un appareil mobile.

Ensuite, les informations doivent être faciles à trouver et on doit suivre un chemin logique pour l’atteindre. Il ne faut pas que ce soit tortueux, et cela doit se faire de manière naturelle.

Visuellement, il ne faut pas que ce soit mal construit, ou que cela donne une impression de désordre! Evidemment, on peut se faire un design “déstructuré”, ce qui n’a rien à voir avec un design en vrac…

La navigation doit se faire facilement, un peu comme pour trouver une information, on doit être capable de naviguer de page en page ou d’écran en écran facilement. D’ailleurs Google prend en compte le linking interne pour le référencement.

Pour les e-commerces, le processus d’achat doit être simple: on doit pouvoir ajouter un produit dans le panier, et commander sans que cela nécessite des étapes superflues.

Bien insister sur le parcours utilisateur.

Pour le paiement, une belle page avec les indications de sécurité pour rassurer et inspirer confiance, bien intégrée au site ou à l’app, sera toujours mieux que de renvoyer sur une page au look douteux. Sinon, c’est un taux d’abandon qui grimpe en flèche!

C’est aussi valable pour les inscriptions (à un service ou même une newsletter), si l’UX est mauvaise, si le visiteur n’est pas guidé, il ne s’inscrit pas.

Dans l’idée, il faut prendre l’utilisateur par la main: c’est rassurant et il ne risque pas de se perdre.

Dernier point que je vais aborder, concernant toujours les utilisateurs mobile: plus de 50% n’attendent pas plus de 3 secondes que le site se charge. Il faut donc penser à optimiser les images, le code etc… pour offrir une navigation fluide.

Attendre éternellement entre 2 pages, c’est affreux, on ne va pas se mentir.

Comment être vraiment sûr d’avoir une bonne UX

Si vous êtes à la phase de maquettage, vous devriez privilégier des logiciels qui vous permettront de partager facilement vos maquettes. Chez Neko, on utilise Adobe XD.

Demandez ensuite à quelques amis et proches ce qu’ils en pensent :

  • Est-ce que le site te paraît clair?
  • Comment trouves-tu la lisibilité?
  • Est-ce que les pages renvoient aux bons endroits?
  • Est-ce que l’ensemble te paraît logique?

Basé sur ces retours, n’hésitez pas à appliquer les modifications nécessaires, sans pour autant tout fracasser (c’est vous le pro!), sauf si vous envoyez votre maquette à une équipe de designer UX.

Un petit conseil: surtout, ne vous vexez pas! Demandez des critiques, des vraies, et pas que l’on vous brosse dans le sens du poil. Le but est d’améliorer votre interface.

Bonus :

Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec des logiciels de maquettages comme XD ou Balsamiq, il existe une solution incroyable, très rapide, et utilisable tout de suite: papier et crayon! Vraiment.

Vous pouvez même le partager en prenant une photo avec votre smartphone, et les modifications sont rapide à apporter, donc, fini l’excuse de pas savoir utiliser un logiciel en particulier! 🙂

Travailler régulièrement l’UX, pour quoi faire?

Au fur et à mesure que votre entreprise ou vos services vont évoluer, vos interfaces vont logiquement se complexifier.

Vous allez donc ajouter de nouvelles catégories, services, de nouveaux écrans sur votre interface, ajouter des options etc…
Pour chacune des étapes d’évolution majeur, il est nécessaire d’être sûr que tout est toujours bien utilisable.

Une bonne UX va vous permettre aussi d’éviter que vos utilisateurs ne passent un temps infini sur votre FAQ, ou vous harcèlent d’email pour savoir “comment on fait ça?”.

Si l’UX est au top, cela va avoir un peu le même effet qu’un super service client: vos utilisateurs vont vous recommander. Et oui, on a rarement lu ou entendu : “ Vas-y, fonce, on comprend rien! “

A savoir, plus de la moitié des personnes qui visitent un site dont l’UX est mauvaise, ne revient pas.

Une interface, un site, une application… c’est fait pour être utilisé!

Tests utilisateurs et audits

Audit :

Une audit UX consiste à aller vérifier tout les éléments qui peuvent compromettre l’expérience utilisateur.
Cela peut être un peu technique (validité W3C: CSS & HTML) ou visuel : bien distinguer les éléments.
Après avoir vérifié une multitude de critères, on établit un rapport avec les bons et les mauvais points, ce qu’il faut améliorer, pourquoi, et des recommandations.
Evidemment, cette audit doit être réalisée par un designer UX.

Test utilisateur :

Les tests utilisateurs, c’est assez évident mais il y a plusieurs “options” à votre disposition.

Déjà le choix de la cible. Chez Neko, on peut choisir des testeurs selon votre cible à tester.

Par exemple, des jeunes utilisateurs d’applications mobile de 18 à 25 ans, étudiant et possédant un smartphone Android… Oui oui, on peut aller chercher des profils aussi précis et bien d’autres! 😉

Ensuite, généralement cela se passe en entretien individuel, filmé (l’audio est aussi enregistré), et nous allons demander au testeur de faire une série d’action, et de décrire à voix haute ce qu’il fait.

A cela, nous ajoutons la capture d’écran (screencast), afin de pouvoir combiner les deux (un peu comme un streamer le fait sur un jeux vidéo : on voit sa tête, ses réactions, mais aussi le jeu!)

Les options disponibles après sont variées : eye tracking avec génération d’une heatmap, capteurs neuronaux, etc… Du coup, on peut aller chercher des infos d’une précision extrême, mais cela n’est pas nécessaire dans toute les situations quand même.
L’idée est d’avoir la réaction du testeur “à chaud”, et de pouvoir se faire une idée de son cheminement de pensée.

En conclusion…

Je me rappelle de l’époque des sites internet très graphique, fait en tableau, ou le but était plus d’impressionner visuellement le visiteur, et c’était très cool!

Mais, ça a bien changé, et pour une raison évidente : ils n’étaient pas si pratiques que ça.

Maintenant, l’utilisateur doit être au centre de la construction d’une interface, et il ne suffit plus seulement de se mettre à sa place.

Il faut:

  • Etudier son comportement,
  • Lui demander directement son avis,
  • Faire attention aux parcours qu’il va emprunter,
  • Prendre en compte qu’il va peut être visiter ou utiliser cette interface sur :
    • un ordinateur,
    • un smartphone,
    • une TV…

Selon l’appareil utilisé, la façon de naviguer va être radicalement différente!

Le mobile first, amène des concepts hyper sympa, comme le fait de mettre le menu hamburger d’un site responsive en bas à droite : La majorité des personnes sont droitières, et avec des téléphones de plus en plus grands, aller chercher le pauvre menu hamburger à l’autre bout de l’écran c’est pas cool !

En tout cas, j’espère que cet article aura été agréable à lire pour vous, et si vous avez pu en apprendre un tout petit peu sur l’UX ou autre chose, pour moi, c’est mission accomplie !

Envoyez-nous vos sites et apps!

Nous allons prochainement lancer un format d’article où nous allons présenter et vous donner notre avis sur l’UX de vos interfaces.

Qu’elles soient classiques, exceptionnelles ou originales, que vous vouliez simplement un avis ou un petit retour, nous le ferons via le blog pour les présenter et voir avec vous ce que vous avez cherché à faire!
L’idée est d’inspirer et si possible, mettre en avant un maximum de créativité et les bonnes pratiques! 😉

Contactez-nous ici!

Sur ce, à très vite sur le blog de Neko Concept…

… Et je pars avec style!

Etre alerté de la sortie d’un nouvel article ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !